Aller au contenu
Aller au fil d'ariane
Aller à la recherche
Politique d'accessibilité
En tête communauté de communes du Saint-Gaudinois Logo CCSG, retour à la page d'accueil

agenda 21

Vous êtes ici : accueil > agenda21 > Projet Garonne

Projet Garonne

le projet garonne



C’est à une visite sur sites en forme de bilan de l’action menée qu’ont été conviés, le 6 novembre dernier, les membres du comité de pilotage du projet Garonne, «colonne vertébrale de l’Agenda 21 du Saint-Gaudinois» comme le définit Jean-Paul Fabé, responsable du projet. Chacun a pu découvrir, sur le terrain, l’ampleur du travail effectué en 5 ans (2 ans d’étude et 3 ans de terrain) : débroussaillage, plantations, enlèvement de décharges, aménagements de tables, poubelles et panneaux signalétiques et pédagogiques, création de 15 km de sentiers sur les 22km de traversée du territoire par le fleuve. «Le but n’est d’ailleurs pas de créer des sentiers tout le long du fleuve. Il y a des zones humides à créer et respecter, dont la faune et la flore doivent s’emparer » résume le maire d’Estancarbon et vice-président de la Communauté.
Ce travail de titan, Jean-Paul Fabé en est fier. A l’heure de le résumer à Jean-Luc Brouillou, Sous-Préfet de Saint-Gaudens et Jean-Raymond Lépinay, président de la Communauté, qui assistaient à cette visite qui a pris fin entre chien et loup du côté de Labarthe-Inard, il confirmait «Nous avons atteint le double but que nous nous étions fixés, une réappropriation citoyenne des berges de Garonne par le biais de chantiers d’insertion. Cette démarche d’économie solidaire a permis à 34 personnes de s’insérer ou de se former professionnellement aux métiers de l’environnement. Concrètement, cela représente 6300 heures de travail en 3 ans». «Je remercie la Communauté d’avoir choisi les Jardins du Comminges pour ce chantier qui a su créer des vocations» se réjouit Rémy Martin, président de l’association, relayé dans ses propos par Paul Simon, du Syndicat de l’eau Adour/Garonne : «Nous souhaiterions que d’autres collectivités suivent cet exemple» confie-t-il. Avec des sentiers disponibles à Sède, Valentine, Miramont et Labarthe-Inard, des aires de convivialité créées à Villeneuve, Sède et Labarthe-Inard, des panneaux de sentiers disposés en différents endroits, un grand nombre d’actions menées avec les écoles (plantations et bouturage, nettoyage des berges et du canal d’Aulné, sorties pédagogiques, partenariat avec le LEPA lors de la semaine du développement durable, , promenades lors des journées Nature, réintroduction de saumons avec l’association Migado, visites de l’usine électrique de Camon avec EDF…), effectivement, l’Agenda 21 du Saint-Gaudinois a fière allure.



Les différents panneaux qui ont été créés (fichier pdf, 6251ko)