Aller au contenu
Aller au fil d'ariane
Aller à la recherche
Politique d'accessibilité
En tête communauté de communes du Saint-Gaudinois Logo CCSG, retour à la page d'accueil
Vous êtes ici : accueil

à la Une

Aller au résumé


>> Voir toute l'actualité de la Communauté de Communes

L'été de l'Office de Tourisme du Saint-Gaudinois

Des idées estivales d'activités


L’office de tourisme du Saint-Gaudinois prépare l’été et les activités qu’elle va pouvoir proposer aux touristes, mais aussi aux «autochtones» en mal d’activités. La nouveauté 2015 sera consistera en des sorties nature, une découverte de la faune, de la flore et de l’histoire du pays. Ces sorties sont programmées :
• le 16 juillet : bord de Garonne à Labarthe-Inard avec Paul Simon (SMEAG)
• le 23 juillet : sentier du cap de Pouy à Régades avec Michel Fourment (Camirando)
• le 30 juillet : sentier de Brouls à Pointis-Inard avec Michel Fourment
• le 6 août : Lodes avec Michel Fourment
• le 13 août : Valentine avec Michel Fourment

Ensuite, les équipes de l’Office proposeront des visites :
• le 8 juillet, 22 juillet, le 5 août, 19 août : centre de tri du SIVOM
• le 15 juillet, 23 juillet, 6 août, 19 août : centrale hydro-électrique de Camon
• le 17 juillet, 31juillet, 7 août, 14 août : Ferme du Prouzic à Valentine
• le 25 juin, 2 juillet, 9 juillet, 16 juillet, 23 juillet, 30 juillet, 6 août, 13 août, 20 août, 27 août, 3 septembre, 10 septembre, 17 septembre : villa gallo-romaine Valentine par M. Lauret

Il sera possible de découvrir le patrimoine local par le biais de :
• le 21 juillet et 4 août : balade et légende autour de Gaudens
• le 28 juillet et 11 août : balades commentées à Miramont
• le 16 juillet, 30 juillet, 13 août, 20 août : démonstrations de gâteaux à la broche
• tout au long de l’été, un jeu rallye découverte de Saint-Gaudens

Enfin, un cobcert gratuit, dans le cadre des 31 Notes d’été du Conseil Départemental :
• le 7 août, thermes de Labarthe-Rivière, 21h30 : "Brutla", orchestre Improbal (rock, pop, musette, trad...). Première partie (21h) : Compagnie Les Baigneurs (danse...dans une baignoire).


Timea Bacsinszky, de St Go à Roland-Garros

La Suissesse avait gagné l'Open de Saint-Gaudens en 2006


Il s’en est fallu de peu qu’elle ne batte Serena Williams, la N°1 mondiale, en demi-finale de Roland-Garros. Elle a même mené 1 set 0, puis un break d’avance dans la seconde manche avant que l’Américaine n’embraye 10 jeux d’affilée et ne s’impose en 3 sets. Timea Bacsinszky, «je sais, c’est jackpot au scrabble» aime-t-elle plaisanter avec son nom, tête de série N°23 à Roland-Garros, a marqué de son empreinte la Porte d’Auteuil. Comme elle l’avait fait quelques années auparavant à Saint-Gaudens.
En effet, la Suissesse de Lausanne, Hongroise d’origine, remportait l’Open en 2006. A l’époque 121ème joueuse mondiale, sur la terre battue des courts de l’avenue de l’Isle, elle disposait en finale de la Croate Ivana Abramovic et avant elle, en 1/2 finale, d’une certaine Aravane Rezaï. Timea n’avait que 17 ans et un avenir radieux s’ouvrait à elle. En 2002 et 2003, elle avait déjà gagné les Petits As de Tarbes ; un doublé que seule avant elle Martina Hingis avait réalisé. L’apanage des
futures grandes.

Mais la vie des courts n’est pas un long fleuve tranquille. Parce que, elle s’en est séparée depuis, un père coach tyrannique qui voyait en sa fille un compte en banque…suisse, «Je sais que j’étais l’une des joueuses les plus fortes du monde à cet âge-là, mais je vivais un enfer» déclare-t-elle à Tennis Magazine, Timea n’émerge pas. Pire, en 2013, elle arrête le tennis et entre dans une école hôtelière de Lausanne. Mais elle a encore quelques points au classement (elle est 248ème mondiale) et
reçoit un coup de fil des responsables de Roland-Garros pour lui demander de participer aux qualifs. Sans entraînement, ni vrai matériel ni sponsor, elle n’y passe qu’un tour mais retrouve le plaisir. Le début d’un renouveau.

Cette année, Timea a remporté deux tournois au Mexique, Acapulco et Monterrey, chaque fois face à Caroline Garcia. Puis ½ finale à Roland-Garros, avec le meilleur classement de sa carrière (24ème mondiale) . Aujourd’hui, elle smashe en souriant et efface le passé d’un revers; une vraie histoire humaine comme le sport de haut niveau en distille parfois. En tous cas, une réussite qui montre une fois de plus toute l’importance de l’Open de Saint-Gaudens dans le circuit mondial. Un rôle de
révélateur de talents.


Collecte tous les samedis à la Déchèterie

Une opération du SIVOM et de la communauaté Emmaüs


A partir du samedi 13 juin, le SIVOM, en collaboration avec la communauté EMMAÜS, organise une collecte de Réemploi à la déchèterie de Saint-Gaudens.
Cette collecte se fait sur la base du volontariat : les usagers portent eux-mêmes les objets qu’ils souhaitent donner. Le camion d'Emmaüs stationnera à l’extérieur de la déchèterie tous les samedis. Pensons au réemploi : donnons une deuxième vie à nos objets ! Tous les samedis, de 8h30 à 12 heures et de 14h à 18h30.
Renseignements au : 05 62 00 16 23

L'affiche de l'opération (fichier pdf, 271ko)

2 expos photos pour l’été, entre apparences et illusions

Cathrine Leclere puis Christian Iribarren exposeront à la galerie


La galerie photo de l’Office de Tourisme accueillera, durant l’été, deux expositions. Il s’agit tout d’abord d’un rendez-vous proposé par Catherine Leclere, du 15 juin au 18 juillet, intitulé « Apparences » : l’artiste visite ses thèmes favoris que sont l’illusion, le mirage, le réel et le double, en posant un regard sensible sur le monde des masqués. Des atmosphères délicates toujours en lumière naturelle et sans retouche. Ensuite, c’est le recordman des expositions à la galerie qui prendra le
relais pour ce qui devrait être la dernière exposition de la galerie, loi sur l’accessibilité oblige (la salle est en effet au 1er étage du bâtiment). Christian Iribarren, puisque c’est de lui qu’il s’agit, proposera « Illusions » ; une quarantaine de clichés, des surimpressions capturées à Saint-Bertrand, Cazères, Salies du Salat… Du 21 juillet au 19 septembre.

2 rue Thiers 31800 Saint-Gaudens / Tel : 05 61 94 77 61
www.tourisme-stgaudens.com
Du lundi au samedi de 9h à 12h et de 13h30 à 18h


Olivier Nottelet à la Chapelle

Jusqu'au 10 octobre 2015


La Chapelle Saint-Jacques, centre d’art contemporain, accueille cet été une exposition signée Olivier Nottelet « A peu de chose près », du 29 mai au 10 octobre. Après la Chapelle, l’artiste prendra le chemin de BBB, centre d’art contemporain de Toulouse, pour une nouvelle proposition : « Zone de ralentissement », visible du 8 octobre au 12 décembre 2015. Le projet est dédié au travail de cet artiste qui répond à un questionnement : doit-on produire une même œuvre pour deux espaces, une chapelle
du XVIIème siècle à Saint-Gaudens et un espace semi-industriel à Toulouse ? Est-ce une projection différente avec un axe commun ?

Le 19ème Open pour l'Espagnole Maria-Teresa Torro-Flor

Un partenariat avec la Communauté de communes


Un score sans appel est venu clore la semaine des petites balles jaunes sur terre battue. Le 19ème Open international de tennis féminin Engie Saint-Gaudens Midi-Pyrénées a vu le sacre de l’Espagnole Maria-Teresa Torro-Flor qui s’est imposée 6-1 6-0 face à la Slovaque Jana Cepelova. 164ème mondiale, la joueuse d’Alicante était en pleine possession de ses moyens, faisant afficher une statistique assez improbable : 35ème victoire consécutive sur le circuit ITF.A noter que ces deux filles étaient,
l’an passé à pareille époque, respectivement classées 47ème et 50ème mondiale… En double, c’est la paire Isrelo-Colombienne Julia Glushko – Mariana Duque-Marino qui l’a emporté face à la Brésilienne Beatriz Haddad Maia et l’Américaine Nicole Melichar. Les vainqueurs sont habituées de l’épreuve saint-gaudinoise puisque l’Israélienne avait déjà remporté le double en 2012 et 2013 et la Colombienne n’est autre que la lauréate de l’Open 2012. De quoi satisfaire les deux présidents, Michel Sibra et
Michel Burnet, ravis de la qualité du tableau proposé. «Nous avions deux membres du top 100 et une grosse densité de joueuses classées entre la 100e et la 120e place mondiale» insistaient-ils. Reste maintenant à préparer la prochaine édition, celle des 20 ans. Avec le retour dans le jeu de Engie (ex-GDF-Suez) dans le cercle des partenaires. «Ce sera un moment à part dans l'histoire de notre épreuve» conviennent-ils. La Communauté de communes du Saint-Gaudinois est partenaire de l’Open
international de tennis féminin.


Les belles notes de Jazz en Comminges

En partenariat avec la Communauté de communes


Une superbe manifestation… Jazz en Comminges number thirteen (13ème édition) a été un succès largement salué par le public. La programmation, Arturo Sandoval, Manu Katché, Richard Bona, Omar Sosa ou Jamie Cullum pour ne citer qu’eux ont rempli un Parc des Expositions parfaitement adapté à ce genre de rendez-vous et reconfiguré par les équipes techniques pour augmenter la jauge proposée. Une vraie réussite. Au-delà du Parc des Expositions, la communauté de communes du Saint-Gaudinois a également
permis aux master class de se dérouler dans les meilleures conditions possibles : un stage de trois jours, à l’auditorium de la Médiathèque du Saint-Gaudinois, ouvert aux malvoyants/non-voyants, animé par Philippe Léogé avec le soutien des professeurs du Conservatoire intercommunal Guy Lafitte, conclu par un concert. Une double expo était également accueillie durant et après le Festival, à la Médiathèque et à l’Office de Tourisme du Saint-Gaudinois. Quant au festival off, à la halle aux grains
de Saint-Gaudens, il a connu une belle fréquentation : l’effort des bénévoles de CLAP et la mobilisation de fonds d’opérations collectives menées dans le cadre de l’opération de Modernisation du Pôle Commercial et Artisanal (O.M.P.C.A) a porté ses fruits.


XV : la Communauté a joué collectif

Le succès de France / Galles -20 ans


Le 28 février dernier, le stade Jules-Ribet de Saint-Gaudens accueillait la foule des très grands jours (plus de 5000 spectateurs) à l’occasion du match international -20 ans France/Galles, dans le cadre du Tournoi des 6 Nations de cette catégorie d’âge. L’organisation de cette rencontre avait été confiée par la Fédération Française de Rugby au Stade Saint-Gaudinois Luchonnais. Parce que les valeurs de la Communauté sont celles du collectif –essentiel au rugby-, une aide significative a été
apportée par la CCSG au club et à sa myriade de bénévoles. Mise à disposition du Parc des Expositions pour le banquet d’après-match, mise à disposition et installation d’un grand chapiteau V.I.P au stade Jules-Ribet, prise en charge financière d’un colloque sur le thème de la formation, implication financière dans « le village du rugby » installé à la halle aux grains, forte implication financière dans l’animation commerciale initiée par l’association de commerçants… Au final, une vraie belle
réussite collective, appréciée de chacun. Et un match superbe remporté par nos Bleuets sur le score de 27 à 5.


La Communauté aime la BD

Expo manga, conférence sur la B.D ont eu lieu à la Médiathèque


La 12ème édition du salon de la bande dessinée, organisé par l’association BD Comminges, s’est tenu à la petite halle de Saint-Gaudens les 30 et 31 mai derniers. Cette édition, consacrée à l’humour, a tenu toute ses promesses et un nombreux public d’aficionados et de curieux a répondu présent. Comme chaque année, la Communauté était partenaire de cet événement. Au-delà de la subvention accordée, la Communauté a accueilli certaines animations du salon. En effet, une conférence portant sur l’
histoire de la B.D, les grands noms et les techniques utilisées s’est tenue à l’auditorium de la Médiathèque du saint-Gaudinois. Elle était animée par Alain grand, Yves Bocquel et Christian Staebler. Par ailleurs, le hall d’accueil de la Médiathèque a accueilli une exposition consacrée aux mangas, prêtée par le Conseil Départemental, suite à une convention signée en février par pierre Izard et Jean-Raymond Lépinay. Cette expo était visible du 28 mai au 15 juin.


L’amélioration de l’habitat : une priorité de territoire

La maîtrise d'ouvrage est portée par la Communauté


Depuis le 18 décembre 2014, toutes les communautés de communes du Comminges sont réunies au sein de l’Entente habitat. Il ne manquait que la Communauté de communes des Portes du Comminges, c’est-à-dire l’Isle-en-Dodon : le président Loïc Le Roux de Bretagne a paraphé les documents lors d’une signature qui s’est déroulée dans les locaux de la Communauté de communes du Saint-Gaudinois. Les 11 collectivités (237 communes pour 77 638 personnes) ont décidé d’initier ensemble une Opération Programmée
d’Amélioration de l’Habitat (O.P.A.H) sur le Pays de Comminges, avec réalisation de la mission suivi-animation de l'O.P.A.H en régie par le service local de l'Habitat (sur 3 ans à compter du 2 février 2015). La maîtrise d’ouvrage en a été confiée à la C.C.S.G. 4 agents assurent le suivi de l’opération. L’an passé, 298 dossiers de rénovation de logements de propriétaires occupants ont été déposés (pour 874 contacts ou demandes d’informations) ainsi que 18 dossiers pour des logements locatifs ;
ces projets concernent la lutte contre la précarité énergétique, des travaux d’autonomie pour le maintien à domicile, ainsi que la lutte contre l’habitat indigne, très dégradé. 5 152 639€ HT de travaux ont été réalisés pour 2 549 836€ de subventions obtenues. Pour la CCSG, cela représente 217 contacts, 74 dossiers traités pour 1 086 561€ de travaux et 525 492€ de subventions obtenues. Vice-président de la C.C.S.G, c’est Jean-Louis Puisségur qui assure la présidence du service local de l’habitat
depuis le 18 septembre 2014, succédant à Jean-Jacques Lasserre.


La Communauté, principal levier de l’aide au commerce

Une oprétaion de dynamisation du commerce et de l'artisanat


Pour comprendre le présent, il faut souvent se pencher sur le passé. 1996, année de l’arrivée de l’autoroute. Certes, ce que l’on appelait le bouchon de Saint-Gaudens sautait mais l’A64 apparaissait aux yeux de beaucoup comme une large avenue ouverte sur les grandes surfaces de la périphérie toulousaine. Aussi, les élus intercommunaux de l’époque, sous l’impulsion de Jean-Raymond Lépinay, alors 1er adjoint de la Ville de Saint-Gaudens, décidaient de créer une ZAC à hauteur du péage de
Saint-Gaudens. Le but : enrayer la fuite de la clientèle vers l’agglomération Toulousaine en proposant de trouver dans le Saint-Gaudinois ce que l’on trouvait à Portet ou ailleurs. Une gageure ? Plutôt un pari réussi. La ZAC des Landes s’est remplie en un temps record. Aujourd’hui, avec l’installation du Leclerc, ce sont quelques 1000 emplois qui y sont recensés l’activité commerciale y est conséquente.
De son côté, dans le même temps, la ville de Saint-Gaudens avait choisi d’anticiper l’arrivée de l’autoroute pour renforcer son pôle commercial de centralité. D’abord en initiant un projet de ville, ensuite en impulsant une Opération de Modernisation du Pôle Commercial et Artisanal (O.M.P.C.A). Le but ? Une histoire de complémentarité, d’équilibre, entre la ZAC et le commerce de cœur de ville. D’un côté, sur la ZAC, un maillage de grandes et moyennes surfaces ainsi que des enseignes reconnues ;
de l’autre côté, en cœur de ville, un commerce et un artisanat spécialisés, forts, attractifs, pointus.
Un programme de 810 000€ pour la seconde phase
On ne parle pas d’autre chose aujourd’hui. La Communauté a lancé une nouvelle opération de dynamisation du pôle commercial et artisanal, entrée en phase active en 2012 et qui comporte 3 phases. Lors de la première phase, 1,2 millions d’euros ont été injectés en 2 ans, dont 400 000€ pour les projets individuels (la Communauté a abondé de 120 000€). Le but, réaménager, rénover, moderniser commerces et officines du territoire. Bref, avoir un cœur de ville ou de village sympa, entretenu, facile d’
accès : les commerçants ont leur rôle à jouer, la ville aussi. Car les premiers retours de la récente ouverture du Leclerc sur la ZAC vont dans ce sens. Certains commerçants du cœur de ville le constatent. «L’ouverture du Leclerc a un faible impact sur notre activité. Au contraire, on voit en centre-ville une clientèle que nous n’avions pas, d’Ariège ou des Hautes-Pyrénées. Qui viennent au Leclerc et qui en profitent pour faire un tour en ville. Ils découvrent des boutiques et un centre-ville
qu’ils ne soupçonnaient pas. Ils râlent seulement sur 1 heure de stationnement autorisé. Ce n’est pas assez». Un avis qui conforte Jean-Raymond Lépinay dans le sien. «Cela correspond aux études effectuées à l’époque par Leclerc ou par le groupe Carrefour qui avait un projet concurrent ; mais aussi par une étude d’impact que la Communauté avait elle-même commandée. L’arrivée d’une grande surface sur la ZAC devait étendre la zone de chalandise et profiter à l’ensemble du commerce du territoire».
Autrement dit, au commerce de centre-ville, dont le chiffre d’affaires est de plus de 50millions d’euros par an, de savoir en profiter.
500 000€ de projets individuels
Votée par le conseil communautaire le 15 décembre 2014, la seconde phase de l’opération de dynamisation a débuté, qui devrait trouver son terme à la fin de l’année 2015. 810 000€ sont mis sur la table par les partenaires financiers, dont 500 000€ pour les projets individuels (la Communauté participe à hauteur de 150 000€). «Les 400 000€ d’aides individuelles de la première phase ont été vite consommés, raison pour laquelle l’enveloppe est augmentée pour la seconde phase» argumente Pierre-Jean
Abadie, chargé de mission de l’opération. «Le système fonctionne bien car il est sain» poursuit Jean-Raymond Lépinay devant la presse. «Le taux de subvention est significatif et peut servir de déclencheur, mais l’entreprise prend son risque» analyse-t-il. La 3ème et dernière phase de l’opération devrait voir le jour en 2016.

Contact
Pierre-Jean Abadie
Chargé de mission Opération de dynamisation du commerce de proximité et de l’artisanat du Saint-Gaudinois
Tel : 05 61 94 77 55 / mail : fisac@ccsg.fr
2, rue Thiers 31800 Saint-Gaudens Cedex

Comité de pilotage du 18 mai 2015
Un comité de pilotage de l’opération de dynamisation s’est tenu le 18 mai ; ce comité est composé de représentants de la Communauté, de l’Etat, de la DIRRECTE, de la Région, de la chambre de commerce, de la chambre de métiers et de l’association de commerçants.
Aides individuelles :
• Le temps pour soi (espace beauté), 87 avenue Mitterrand à Saint-Gaudens. Développement des prestations spa, hammam et sauna. Création d’une une piscine, accessibilité aux personnes à mobilité réduite, salle de pause pour le personnel. Total des travaux : 157 000€, subvention : 25 000€.
• La Mie Câline (terminal de cuisson pains, viennoiseries et pâtisseries. Sandwicherie), 7 rue Voltaire à Saint-Gaudens. Acquisition d’un local jouxtant son enseigne pour création d’un «Mac Do à la Française» : places assises intérieures et extérieures, accessibilité personnes à mobilité réduite, rénovation de l’éclairage… 230 000€ de travaux, subvention : 21700€.
• Le nouveau Bistrot (restaurant), 44 boulevard Pasteur à Saint-Gaudens. Améliorer du côté terrasse (rue du Nébouzan, face au Tribunal), rénovation de la vitrine, achat de matériels. 21 285€ de travaux, subvention : 6000€.

Opérations collectives
Deux opérations commerciales collectives ont été menées depuis le début de l’année en partenariat avec l’association de commerçants de Saint-Gaudens. Ces deux opérations concernent les journées d’animations autour du match international de rugby XV -20 ans France/Galles, en février dernier, et l’opération autour du festival Jazz en Comminges, à la mi-mai. Dans le financement, la Communauté de communes du Saint-Gaudinois est en première ligne, avec une participation globale de 45% (43,46% du
montant des animations et 47,61% du montant de la communication). D’autres opérations sont à l’étude, avec l’association de commerçants de Saint-Gaudens mais aussi avec celle de Labarthe-Rivière

Des projets
Au-delà des dossiers d’aides individuelles de rénovation de commerces (7 nouveaux dossiers sont en cours d’instruction), le comité de pilotage s’est penché sur plusieurs projets d’accompagnement du commerce local. Entre autres exemples, l’établissement d’un programme annuel d’animations, la création d’un annuaire électronique des artisans et commerçants du territoire, un observatoire du commerce, un recensement des commerces vacants. Ce dernier point pourrait d’ailleurs battre en brèche un
certain nombre d’idées reçues sur le nombre de ces officines vides, estimé à 70, mais dont une vingtaine est absolument inexploitable (exigüité, vétusté…). Bref, il y aurait Saint-Gaudens une cinquantaine de commerces vacants. Il y en avait 42 en 1996, à l’époque de la première O.M.P.C.A.


Pôle Emploi : le bail a été signé

Ouverture prévue en septembre 2015


Frédéric Sévignon n’a pas caché sa joie de venir à Saint-Gaudens, hier, à la rencontre de Jean-Raymond Lépinay. Le directeur régional adjoint de Pôle Emploi Midi-Pyrénées et le président de la Communauté de communes ont en effet paraphé en 3 exemplaires la signature du bail des futurs locaux de Pôle Emploi, actuellement en construction par la Communauté de communes pour le compte de Pôle Emploi. L’occasion pour les deux hommes de refaire un point d’histoire. «En 2008, nous avons entamé le
processus de fusion de l’ANPE et de l’ASSEDIC. Le but étant de créer des agences de proximité de Pôle Emploi, proposant un seul et même service aux usagers» rappelait le directeur régional adjoint de la structure. «Du coup, nous nous sommes très vite rapprochés de la Communauté de communes qui nous a apporté un appui extrêmement important, dès 2009. Mais il a fallu affiner, ajuster les besoins qui évoluent sans cesse pour arriver demain au terme de l’aventure ». De son côté, Jean-Raymond
Lépinay a évoqué « un choix de service public significatif. La Communauté construit ce nouvel équipement et les loyers qui seront payés par Pôle Emploi feront face à la charge correspondante. C’est une opération blanche. Espérons simplement que ce bâtiment sera surdimentionné ; cela voudra dire qu’il y aura moins de chômeurs».
Les futurs locaux de Pôle Emploi se dressent donc sur l’avenue Anselme Arrieu, en lieu et place de l’ancienne caserne des pompiers et de feu le gymnase Comellas, offrant enfin aux jardins alentours la lumière du jour. «Un projet d’une dimension urbaine certaine qui amène de l’attractivité au centre-ville de Saint-Gaudens» terminait le président de la Communauté. Car au-delà du bâtiment lui-même, le chantier est aussi l’occasion de créer une respiration paysagère ainsi qu’une poche de
stationnement supplémentaire : 41 places pour Pôle Emploi et 72 nouvelles places de parking ouvertes à tout le monde. Ainsi qu’un cheminement piétonnier vers la rue Bernard IV à proximité immédiate du cinéma « le Régent ». Tout est dans tout et vice-versa.

Après la signature du bail, une visite de chantier a eu lieu pour les élus communautaires, menée par l’équipe de maitrise d’œuvre, André Mangeard, architecte et Jean-Jacques Reulet, ingénieur co-traitant. Le bâtiment, érigé sur les 3712m² de terrain de l’ancienne caserne de pompiers sera d’une surface plancher de 993m², sur deux étages : il abritera une cinquantaine d’employés et accueillera les demandeurs d’emploi du grand Comminges, soit près de 300 communes. Le coût de l’opération est de 2
millions d’Euros. La livraison est prévue en juillet pour une ouverture au public en septembre.


Communauté : le pôle enfance jeunesse a déménagé

Nouvelle adresse depuis le 15 janvier 2015


Du côté du service enfance/jeunesse de la Communauté de communes du Saint-Gaudinois, on a commencé l’année comme on l’avait terminée : dans les cartons. En effet, installé au 52 rue Victor-Hugo depuis sa création, en début d’année 2012, ce service emblématique de la Communauté déménage dans le courant de ce mois de janvier. En fait, il s’agit d’un simple jeu de chaises musicales qui trouve son origine dans la réouverture du Tribunal de Grande Instance de Saint-Gaudens dont les responsables ont
aussitôt souhaité accueillir le Point d’Accès au Droit. Cette structure était jusque-là accueillie par la Communauté de communes, dans l’ancienne conciergerie de la Banque de France, aujourd’hui siège de la Communauté. Les locaux ont été libérés le 20 novembre dernier et ont bénéficié de quelques rafraîchissements pour être mis à disposition du pôle petite enfance, la Communauté de communes économisant au passage un loyer. Bref, les 13 et 14 janvier, le pôle enfance jeunesse sera en plein
déménagement et les bureaux fermés. Pour tout contact durant ces deux jours, il conviendra d’appeler au siège de la Communauté de communes : 05 61 89 21 42. Le service ouvrira ses portes dans ses nouveaux locaux le 15 jeudi 15 janvier, au 4 rue de la République. Les numéros de téléphone et les adresses de messagerie internet ne changent pas. Renseignements : 05 82 59 00 01 ou pole.enfancejeunesse@ccsg.fr


4 sentiers sur les berges de Garonne

Dans le cadre de l'agenda 21 du Saint-Gaudinois


Depuis le début de l’été, de nouveaux sentiers de randonnée le long de la Garonne ont été ouverts par la Communauté de communes du Saint-Gaudinois, dans le cadre de l’Agenda 21et du projet de réhabilitation des berges du fleuve dans sa traversée du territoire. Ainsi, 4 sentiers sont disponibles ; le premier à Valentine, d’une longueur de 1,5 km ; le second à Miramont, de 1,5 km également ; le troisième est le sentier de la Hierle, long de 3,5 km ; enfin, le quatrième, le sentier de Sède couvre
lui aussi une distance de 3,5 km. Une aire de convivialité a également été mise en place à Villeneuve de Rivière, en longeant la piste cyclable de la Garonne au lieu-dit Cap des Liats, qui permet de rejoindre le sentier de Bordes de Rivière, hors de notre territoire. 3 autres sentiers sont à l’étude pour le printemps prochain, dont deux sur la commune de Pointis-Inard.